lundi 15 mai 2017



DERNIER BULLETIN PARU  mars/avril 2017   Papiers découpés

  Papiers découpés

Technique ancestrale en Asie, tradition folklorique dans de nombreux pays d’Europe, l’art du papier découpé traverse le temps et les lieux, se décline sous bien des formes et nous enchante toujours.
Nous vous proposons une sélection d’ouvrages variés, dans lesquels le papier découpé nous ravit par sa délicatesse, nous surprend par son inventivité et, toujours, ajoute une nouvelle dimension au texte et à l’illustration.
   
 Léon l'extra petit terrestre  
Léon est un garçon qui aime bien regarder les autres, mais ne joue pas avec eux. En classe, il préfère s'évader par la fenêtre, partir dans son monde, dans sa bulle. On retrouve justement cette bulle découpée sur chaque double page, comme un fil conducteur qui nous guide dans ce livre, comme si Léon nous faisait une petite place dans sa bulle pour voyager avec lui. Elle met en valeur une chose ou l'autre au fil de la pensée de Léon.

Un livre magnifique et plein de tendresse.



Auteure : Jo Witek, Illustrateur : Stéphane Kiehl, Editeur : La Martinière jeunesse, Septembre 2016

Réveil 

 
Dans cet album sans texte, nous suivons des traces de pas humains à travers la grande étendue neigeuse de la banquise et croisons des animaux sauvages ou domestiqués.

Chaque page de gauche est découpée et, petit à petit, le blanc uniforme de la saison d’hiver laisse place à l’arrivée du soleil de printemps avec de plus en plus d’éléments colorés, jusqu’à une dernière double page pleine de vie et de surprises… et on peut recommencer la lecture dans l’autre sens pour retrouver la blancheur de l’hiver polaire.

Un bel album aux illustrations sobres dans des tons pastel très doux.




Auteur illustrateur : Hector Dexet - Editions : Amaterra, 2016



Le chaperon

Ce magnifique album sans texte raconte  l'histoire du petit chaperon rouge au travers de dessins  la version avec le chasseur.
découpés d'une extrême finesse. Cette version est
On le déplie en accordéon et cela en fait un album original et précieux
Seulement les pages de couverture sont colorées très simplement en rouge, vert et blanc.
Cet album est un régal pour les yeux.

Auteur : Jimi LEE - Editions Grandir 2013
Dans la même collection  .LES TROIS PETITS COCHONS D'ANNE MONTBARBON

L’oiseau de feu



 

Ivan TSAREVICH, déambule dans une forêt enchantée et c'est  au pied d'un arbre chargé de pommes d'or, qu'il aperçoit  le plus merveilleux des oiseaux : l’oiseau de feu. Ses plumes étincelantes éblouissent le jeune  prince qui le capture pour l'offrir au tsar, son père.
Bouleversé par la détresse de l'oiseau de feu enfermé, le jeune homme  ouvre la porte de la cage et lui rend la liberté .
Pour le remercier,  l'oiseau de feu, lui offre une de ses plumes dorées au pouvoir magique...
Ce conte issu du folklore russe a inspiré Igor Stravinsky qui en a créé avec succès un ballet.
Charlotte Gastaut s'en empare à son tour et nous convie à un voyage merveilleux d'une incroyable beauté où l'art et la poésie sont sublimés.
Ses dentelles de papier sont comme une fenêtre qui s'ouvre sur un nouveau tableau à chaque double page.
 Les fleurs y foisonnent, les costumes et les décors exotiques avec des touches de doré et des couleurs chatoyantes sont un régal pour les yeux
Cet album somptueux (grand format, titre doré)  est un vrai délice. 

Auteur : Igor Sravinsky/Charlotte Gastaut  - Editeur : Amaterra 2014

Les fables de La Fontaine mises en scène par Thierry Dedieu



C’est une série de trois ouvrages dans lesquels Thierry Dedieu a choisi d’illustrer six fables. 

Le texte est élégamment écrit dans une police « calligraphiée » et chaque illustration dévoile, dans la double page, un petit théâtre d’ombres en quatre plans mettant en scène les animaux de la fable.

Voici une belle manière de faire découvrir aux plus jeunes quelques-uns des textes fondateurs de notre littérature.
Auteur : Jean de La Fontaine - Illustrateur : Thierry Dedieu 2008/2009

 Léon et son croco

En ouvrant cet album, on retrouve la tapisserie présente sur la couverture. La première page utilise un petit bout de la tapisserie et, sur la gauche, complète l'illustration déjà présente. Au fur et à mesure la tapisserie disparaît donc au profit de l'illustration.
Le texte, à la manière d'une comptine, commence par "A Grand-Poco" sur cha-que page. Grand-Poco est un village d'Afrique dans lequel vit Léon, un petit garçon. Un jour, celui-ci tombe à l'eau au milieu des crocodiles qui ont bien envie de le manger... Mais Léon est malin !
Un bel album qu'on déguste avec les yeux et les oreilles.
Auteure : Magdalena, Illustrateur : Zaü, Editeur : Père Castor Flammarion, 2001
Pour plus de précisions : http://www.ina.fr/video/CPC99009155
 


Frida 

 La couverture en tissu soyeux nous fait entrer d’emblée dans la flamboyance esthétique de l’œuvre de Frida Kahlo. Frida, auréolée de ses fleurs-symboles, avec son collier d’épines et ses grands yeux profonds nous invite à partager sa démarche créative.
Benjamin Lacombe par ses illustrations de tableaux découpés suit le processus créatif de l’artiste à travers les thèmes qui l’ont inspirée : l’accident, l’amour, la mort, la terre, la faune. Nous entrons dans la profondeur de ses œuvres avec un texte émouvant et délicat où Sébastien Perez insère des phrases de Frida, ce qui la rend très proche.
L’interprétation singulière des peintures en pages découpées explique comment Frida a apprivoisé sa douleur avec ses couleurs. Un magnifique hommage à son oeuvre qui devient ainsi accessible et donne envie de la découvrir, complété à la fin de l’album par une biographie de l’artiste.
Auteur : Sébastien Perez, Illustrateur : Benjamin Lacombe, Editions Albin Michel, 2016


2 yeux ? 

  Voici un album qui s’adresse aux petits mais ravira aussi les plus grands. Il est d’une grande simplicité avec ses pages cartonnées aux couleurs vives, ses formes géométriques dessinées et découpées. Il s’agit d’une balade dans la nature, sous la pluie. Les découpes ne sont pas figuratives, elles viennent compléter le trait, s’y superposent pour former une image. On tourne la page découpée, elle recouvre le dessin de la page précédente et surprise ! Une image apparaît. En manipulant le livre, le lecteur fait naître de nouvelles formes. Surgissent ainsi des gouttes de pluie, la floraison d’un nénuphar, la lune et les étoiles. Deux yeux deviennent des œufs puis des têtards qui se transforment à leur tour en grenouilles. Comme dans la nature, les choses se révèlent à celui qui sait observer, adapter son regard. C’est tout simple mais la magie opère dès les premières pages.
Auteure, illustratrice : Lucie Félix, Les Grandes Personnes, 2012


Plein Soleil

C'est un grand album de 30 sur 32 cm.
Dès la couverture du livre, et sa jaquette, deux couleurs sont présentes : le noir et, à travers les découpes du papier, le doré. Sur la page de garde une nouvelle couleur : le blanc d'un envol d'oiseaux qui traverse la double page et se détache sur un fond noir. Les trois couleurs de l'album sont là.
Et nous pénétrons dans la savane : ce sont d'abord les zèbres très finement découpés. La page est noire et les découpes, les zébrures, sont blanches. Ensuite, sur la double page suivante, dont le fond est blanc, les zèbres se détachent cette fois-ci en blanc sur fond noir. Puis ce sont les fauves qui apparaissent de la même façon avec ce jeu noir sur blanc et blanc sur noir qui va se poursuivre tout au long du livre dans la dentelle des papiers découpés.
Le héros apparaît, c'est Issa : il est noir et porte des bijoux dorés. Il s'est préparé "avec soin pour cette journée particulière".
Nous le suivons dans la nature, sous le soleil. Il rencontre les éléphants, le crocodile, les girafes et les gazelles, les singes, les rhinocéros tous en mouvement et très finement ciselés.
Où va le jeune Issa ? Il faut attendre les dernières pages pour le savoir.
Cet album nous offre l'histoire poétique d'un rendez-vous. Le texte est simple et fait vivre la nature et les animaux.
Le beau papier épais devient une dentelle légère qui joue avec la lumière et les ombres.
C'est un très bel album.
Auteur et illustrateur : Antoine Guillopé. Editeur : Gautier-Languereau, 2011
Chez le même éditeur et dans le même esprit : Pleine lune (2010)
 


Du jaune au rouge

C’est un petit album mais une véritable œuvre d’art.
Trois petits cercles découpés dans la couverture laissent voir un camaïeu subtil du jaune au rouge.
Nous suivons la quête d’un poussin qui, page après page, part à la recherche de ses parents. Il rencontre différents oiseaux qui lui indiquent la direction de l’ouest où rougit peu à peu le soleil couchant. La nuit le surprend, le hibou veille sur lui et au matin « Cocorico », le poussin retrouve enfin son père et sa mère après un long voyage qui l’a fait grandir.
Voilà un album à la fois sobre, lumineux et délicat. L’auteur joue avec des papiers de différents grains, les oiseaux stylisés découpés, surgissent au fil des pages. Le texte en japonais est repris en traduction française, ceci participe à l’esthétique de l’ouvrage.
Auteur illustrateur : Katsumi Komagata, traduction : Catherine Bonhomme et Ayaka Sekimoto, Les Trois Ours, 2014
Du même auteur et dans la même collection : « Bleu sur bleu »


Collection Les livres accordéon


 Dans chacun des albums de la collection «Les livres accordéons» des éditions Hélium, l’illustratrice met en en scène un conte de Charles Perrault.
Pour chaque conte, c’est le texte original de Charles Perrault qui est retranscrit, l’histoire se déplie, illustrée par les scénettes découpées de Clémentine Sourdais. Chaque conte est illustré en noir, blanc et une autre couleur : bleu pour La barbe bleue, jaune pour Le chat botté et bien sur rouge pour Le Petit Cha-peron Rouge !
Le texte un peu sérieux de Charles Perrault est contrebalancé par des illustrations drôles, pleines de malice mais la morale n’a pas été oubliée et apparaît sur la quatrième de couverture.
Clémentine Sourdais a également publié «Le très grand petit poucet» aux éditions Hélium, il est hors de la collection des livres accordéon mais c’est la même technique d’illustration qui est utilisée : une couleur dominante et des découpes.
Editions Hélium, Collection : Les livres accordéons, texte de Charles Perrault, illustrations de Clémentine Sourdais.
La Barbe bleue, 2014
Le chat botté, 2013
Le Petit Chaperon rouge, 2012

King-Kong

Dans cet album grand format, Antoine Guilloppé s’est librement inspiré du film mythique King-Kong : c’est un trésor de découpes au laser, en bichromie encre de Chine et blanc.
L’histoire du gorille qui kidnappe une actrice et en tombe amoureux est traitée avec un texte simplifié et une illustration graphique saisissante. Le jeu d’ombres et de lumières, en positif/négatif donne aux pages découpées une intensité dramatique et cinétique.
On retrouve dans cet album les gratte-ciel quadrillés de fenêtres évidées de “Little man“ qui deviennent dans l’histoire le décor d’une course poursuite à l’issue de laquelle après avoir délicatement mis en sécurité Ann, King Kong va succomber.
L’illustration en noir et blanc subtilement découpée soutient une scénographie efficace et puissante.
Auteur et illustrateur : Antoine Guilloppé, Editions Gautier- Languereau, 2015.

Le grand voyage de Mademoiselle Prudence

Prudence doit ranger sa chambre et se presser pour rejoindre sa maman qui s’impatiente… mais la tentation est trop forte de partir à la poursuite des rêves les plus merveilleux de son univers intérieur. La petite, en chaussettes, nous entraîne dans une forêt luxuriante peuplée d’animaux extraordinaires, jusqu’à la nuit pour jouer avec les étoiles. Puis on plonge à la rencontre des sirènes et l’on retrouve encore les bois habités d’oiseaux multicolores et de monstres drolatiques et bienveillants. Peu à peu, l’ambiance se calme et Prudence est de retour dans sa chambre.
C’est un grand album dans lequel le texte est concentré sur les premières pages qu’il envahit sous la forme d’injonctions de la maman… mais Prudence s’en échappe et vole dans des pages illustrées rappelant un peu le Douanier Rousseau, dans des teintes plus pastel. On passe d’une page à l’autre par de petites lucarnes découpées. Charlotte Gastaut joue aussi de la belle transparence du papier calque.
Une petite merveille d’espièglerie doublée d’un régal esthétique pour célébrer la liberté et le pou-voir de l’imagination.

Auteure illustratrice : Charlotte Gastaut, Père Castor, 2010


Excentric city

Béatrice Coron est une artiste française installée à New York, spécialisée dans le papier découpé. Elle réalise aussi bien des livres que des œuvres grand for-mat exposées en musée.
« Excentric city » est un livre accordéon sans texte en papier cartonné noir, qui montre des scènes d’une ville où l’excentrique le dispute au merveilleux.
Pas de trait, de dessin, tout est dans la découpe qui s’apparente à de la sculpture, la page est évidée pour faire apparaître de multiples scènes. On croise ainsi un crocodile tenu en laisse, une cigogne transportant un bébé, un père et son fils faisant du cerf-volant, une multitude de tableaux de fêtes, ou d’intimité, de scènes urbaines prétextes à inventer autant d’histoires.
Auteure illustratrice : Béatrice Coron, Les Grandes Personnes, 2014.

 Anatomie

Voici un documentaire sur le corps humain pas comme les autres. Un splendide album grand format qui allie rigueur scientifique et beauté des illustrations, au contenu très classique (au sommaire : système respiratoire, système circulatoire, cinq sens, appareils de reproduction de l’homme et de la femme…) mais d’une grande originalité dans sa forme : papier découpé et volets à soulever.
C’est donc avec un grand plaisir qu’on le feuillette et que l’on découvre les subtilités du système nerveux ou de l’oreille interne. Les premières pages utilisent la technique du papier découpé et montrent une silhouette humaine évidée où apparaissent tour à tour les systèmes musculaire, respiratoire, digestif, nerveux, le squelette ; c’est beau, inventif et limpide d’un seul coup d’œil !
Auteure : Hélène Druvert. Editions : De la Martinière jeunesse, 2016


Le lac des cygnes d'après Tchaïkovsky

Le lac des cygnes est une légende allemande, Tchaïkovsky en a composé un ballet, Charlotte Gastaut s’en inspire et réalise un travail merveilleux de minutie dans la finesse des ciselures des pages découpées de cet album.
La princesse des cygnes a été ensorcelée par le terrible Enchanteur, le prince la déli-vrera-t-il de ce maléfice par son amour ?
La trichromie or, bleu nuit et blanc ajoute à l’épure élégante de la dentelle de l’illustra-tion. La page découpée se positionne recto-verso sur deux pages-décor différentes, ce qui donne un effet d’animation féérique.
Un travail d’orfèvre très délicat et raffiné.
Auteure : Charlotte Gastaut, Editions : Amatterra, 2012 


 Paris s'envole

Ce livre en noir et blanc nous emmène faire une promenade dans Paris en compagnie de... la Tour Eiffel ! Et quelle visite ! Au fil des pages, on découvre les monuments de Paris minutieusement découpés. On les admire d'abord sur la page de droite, puis en tournant la page ils apparaissent sur la page de gauche, "à l'envers" et alors on les voit autrement, on les redécouvre. Le texte, très poétique trouve toujours sa place dans la découpe.
Splendide.
Auteur : Hélène Druvert, Gautier Languereau, 2014